Vous êtes réfugié, apatride ou protégé subsidiaire. Vous voulez faire venir votre famille de nationalité étrangère : vous pouvez demander une réunification familiale

Conditions à remplir

  • Votre mariage doit être antérieur à la date de dépôt de votre demande de protection.
  • Votre concubin doit démontrer une vie commune suffisamment stable et continue avant la date de dépôt de votre demande de protection.
  • En ce qui concerne vos enfants ou ceux de votre conjoint, issus d’unions antérieures, sont concernés :
    • Les enfants dont la filiation n’est établie qu’à votre égard ou à l’égard de votre conjoint, ou dont l’autre parent est décédé ou déchu de ses droits parentaux
    • Les enfants qui sont confiés, selon le cas, à vous ou votre conjoint, au titre de l’exercice de l’autorité parentale, en vertu d’une décision d’une juridiction étrangère. Une copie de cette décision devra âtre produite ainsi que l’autorisation de l’autre parent de laisser l’enfant venir en France
  • En ce qui concerne l’enfant adopté, la régularité de la décision d’adoption, lorsqu’elle a été prononcée à l’étranger, doit avoir été effectuée par le ministère public.